Mission ministérielle au Maroc

Sous l’égide de l’ARES, une mission des universités et des hautes écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles s’est rendue à Rabat ces 7 et 8 novembre 2018 pour envisager avec leurs homologues marocains de nouvelles formes de coopération, tant en enseignement qu’en recherche. La mission était conduite par notre ministre Jean-Claude Marcourt.

Poursuivre la lecture

Sous l’égide de l’ARES, une mission des universités et des hautes écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles s’est rendue à Rabat ces 7 et 8 novembre 2018 pour envisager avec leurs homologues marocains de nouvelles formes de coopération, tant en enseignement qu’en recherche. La mission était conduite par notre ministre Jean-Claude Marcourt.

La discussion a permis de mieux comprendre la structuration des universités marocaines ainsi que leurs problèmes spécifiques. On retiendra ici quatre points : les problèmes liés à la massification des universités (les établissements comptent entre 30.000 et 120.000 étudiants) ; les difficultés d’adaptation des étudiants entre le deuxième et le troisième cycle, dont la cause principale est un déficit important dans la maîtrise du français, langue d’enseignement à l’université alors que l’enseignement secondaire se fait en arabe ; le manque d’esprit entrepreneurial et le déficit d’accompagnement des étudiants désireux de s’engager dans cette voie ; et enfin, des questions plus spécifiques en lien avec la gouvernance et l’évaluation de la recherche. Au travers de ses collaborations déjà existantes, l’ULiège s’est dite prête à renforcer et intensifier ses collaborations dans des secteurs clés comme l’enseignement du français, le domaine de la santé, la valorisation industrielle de la recherche ou encore le développement durable.

La mission s’est prolongée par une visite du centre de procréation médicalement assistée (PMA) à Rabat où l’ULiège, en collaboration avec l’ULB (qui pilotait le projet), a aidé à la formation de personnel médical et technique hautement spécialisé, dans le cadre de la CUD (mission aujourd’hui reprise par l’ARES).

Enfin, la mission s’est achevée par un forum organisé à l’initiative du MAScIR (Moroccan Foundation for Advanced Science, Innovation and Research), une fondation dédiée à la valorisation de la recherche en entreprise. Le débat était animé par Michel Morant (président du LiEU « lien entreprise-université), directeur de l’Interface Entreprises-Université de l’ULiège.

La délégation belge, emmenée par le 1er VR, était composée de Boutheina Ben Lamine (Cellule formation continue), Michel Morant (Dir. Interface Entreprises-Université), Patricia Petit (Directrice R.I), et Prof. Bernard Tychon (Campus d’Arlon).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *